Les combles, aménagés ou perdus, sont responsables de 30% des fuites thermiques d’une maison. En raison d’une atténuation de la déperdition thermique, l’isolation des combles permet d’optimiser les performances énergétiques et la consommation en énergie d’une habitation. Découvrez 4 astuces pour une isolation efficace des combles.

Isolation des combles : trouvez la raison de la fuite thermique

Avant toute chose, et cela va de soi, il est primordial de trouver la source de la déperdition. Il peut s’agir d’un trou ou d’une fissure aggravée. Si les combles sont aménagés, il est fort possible que la déperdition soit causée par une aération non intentionnelle ou la texture du plancher.

Mais si l’on parle de combles perdus, la déperdition thermique est souvent due à la charpente ou à la toiture elle-même. Une fois la fuite détectée, pensez à choisir des isolants optimaux. Pour mieux vous guider, un spécialiste tel que BTconcepteco.net offre des astuces et conseils pour l’isolation de ses combles afin de faire le bon choix.

isoler combles maison

Choisissez une méthode d’isolation des combles de qualité

Quand vous prenez connaissance des sources de la déperdition thermique, pensez à adapter votre isolant en fonction de la matière de la charpente et de la toiture. À savoir que la déperdition nécessite une double couche d’isolant, mais dans certains cas un seul suffit.

Pour faire les choses comme il le faut, choisissez votre alternative en fonction de l’étanchéité en air de l’isolant, de son épaisseur et de sa résistance. Demandez à ce que votre isolant remplisse les critères suivants : 0,063W/(m.k) ménageant 2 cm d’épaisseur pour la lame d’air. À vous de voir quel isolant optimiserait votre confort thermique. Vous pouvez également opter pour une laine à souffler pour les combles perdus ou une laine à dérouler.

Changez de chauffage après l’isolation de vos combles

Un isolant de mauvaise qualité ne fera que limiter les dégâts pour un bref délai, mais le souci reprendra assez vite, d’où la nécessité d’investir dans une isolation pérenne. Cela facilitera également l’amélioration du système de chauffage qui doit forcément suivre après l’isolation des combles.

Ainsi, la règle fondamentale de la norme thermique c’est de ne pas procéder à la pose de chauffage tant que l’isolation n’est pas encore rétablie. Cela va minimiser vos nécessités thermiques. Par ailleurs, n’entamez pas un bilan thermique au niveau du système de chauffage en même temps que la révision de l’isolation des combles. Attendez que celui-ci soit fait avant de commencer l’autre. Cela vous permettra d’adapter votre système de chauffage aux isolants installés.

Ventilez vos combles et gagnez de l’espace

Les combles ont tendance à accumuler la chaleur et cela peut toutefois donner une sensation d’inconfort. Il convient donc de le ventiler pour s’épargner du concept de conservation de température du thermos. Pour ce faire, utilisez un système de ventilation comme le VMC.

Pour ce qui est de l’aménagement, il est préférable de ne pas laisser l’isolation prendre trop d’espace. Vous pouvez par exemple choisir un isolant thermique moins épais, mais toujours performant et de qualité. Demandez également un isolant à faible conductivité et moins encombrant. Sinon, optez pour une isolation vers l’extérieur de vos combles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *