4 conseils pour réussir son isolation toiture

L’isolation toiture est une opération de rénovation qui offre de nombreux avantages. Grace à ce type de travaux, vous pouvez limiter les déperditions thermiques, réaliser de réelles économies d’énergie et améliorer le confort thermique de votre logement. Tout comme les travaux d’isolation des murs et de la menuiserie, isoler la toiture est donc très important et nécessite le plus grand sérieux. Découvrez 4 conseils pour bien isoler le toit de votre maison.

Choisir la bonne technique pour isoler sa toiture

Pour faire l’isolation du toit d’un logement, il est possible d’employer différentes sortes de techniques. Le choix de la méthode dépend essentiellement de la configuration du toit, le budget et des besoins.

L’isolation par l’intérieur 

Cette technique d’isolation toiture consiste à placer en dessous du toit des isolants en fonction de sa géométrie. Pour une toiture présentant des inclinaisons par exemple, l’isolant préconisé est un matelas ou tout autre isolant souple. Il existe aussi des plaques rigides qui peuvent être découpées pour une meilleure isolation. Il faudra cependant prendre en considération l’espacement des chevrons et bien d’autres paramètres.

C’est la technique la plus exploitée pour isoler une toiture, principalement en raison de son cout de réalisation très bas. Toutefois, opter pour cette solution reviendrait tout simplement à réduire l’espace habitable pour les propriétaires disposant de combles aménagés. L’isolation par l’intérieur peut nécessiter le démontage de la couverture ou non. Dans le second cas, les isolants sont placés directement sur les rampants de la toiture. Mais dans ce cas, il faut que la toiture soit accessible de l’intérieur.

L’isolation par l’extérieure

Contrairement à la précédente, elle permet de garder son espace habitable intact. Le propriétaire peut donc exploiter ses combles comme il l’entend. En plus, l’esthétique de la toiture est préservée. Par contre, pour la réaliser il faut obligatoirement enlever les revêtements de la toiture. C’est donc une opération plus coûteuse que l’isolation des rampants par l’intérieur. En plus de cela, la charpente doit être assez résistante pour supporter le poids des plaques isolantes. Ces dernières peuvent être disposées de différentes manières, compte tenu de la technique choisie.

Pour l’isolation par sarking par exemple, les isolants sont posés directement sur les chevrons. Mais avant l’installation des isolants (de préférences des plaques rigides), un revêtement et des pare-vapeur doivent être installés. Il faut ensuite ajouter un pare-pluie, un contre-lattage et au besoin des contre chevrons. La seconde technique repose beaucoup plus sur l’utilisation d’isolants écologiques comme les bottes de paille ou la ouate de cellulose. Ceux-ci sont posés entre les chevrons et assurent non seulement l’étanchéité, mais aussi le confort thermique.

 Il existe également deux solutions pour l’isolation des combles non aménageables conformes aux normes environnementales en vigueur. Il s’agit du soufflage mécanique de laine minérale en vrac et l’utilisation de laine en rouleaux. Bien que toutes deux soient efficaces, il est conseillé de choisir en fonction de certains paramètres. Il s’agit notamment de caractéristiques du comble et de l’usage que l’on souhaite en faire.

Bien estimer le coût des travaux 

Les dépenses à faire dans le cadre de l’exécution d’un chantier d’isolation toiture varient en fonction de plusieurs paramètres. Le premier facteur susceptible d’influencer le prix est la technique employée pour l’isolation. Un autre facteur est l’état même de la structure de la toiture. Si celle-ci est encore en bon état, les chances que les dépenses soient moins importantes sont très fortes. En plus de cela, il faut tenir compte de l’épaisseur voulue pour la couche d’isolant. Tout ceci sans oublier le cout d’installation d’une éventuelle sous-toiture.

Faire appel à un professionnel pour son isolation toiture

 Les bricoleurs peuvent s’occuper eux-mêmes des travaux à exécuter, s’ils souhaitent économiser. Mais pour être sûr que les travaux sont en conformité aux normes prescrites, il est préférable de se tourner vers une entreprise agréée. Les charges seront peut-être importantes, mais cela permet de profiter des subventions assez facilement. Ceci est sans oublier que les tarifs pratiqués varient le plus souvent d’une entreprise à une autre. Il serait donc bien avisé de demander un devis estimatif des travaux afin de choisir.

Bénéficier d’une prime ou d’une aide financière

L’isolation toiture s’inscrit dans le cadre de la réduction de la consommation énergétique. Elle fait donc à l’instar de tous les projets allant dans ce sens, l’objet d’un accompagnement spécial. Ainsi, les personnes désireuses d’isoler leurs toitures peuvent-elles bénéficier de primes ou d’autres aides financières pour réaliser leurs projets. Ce qui finalement pourrait réduire considérablement les dépenses devant être faites.

Les ménages avec des revenus modestes peuvent par exemple souscrire au programme d’isolation 1 euro entre autres. Ce dernier leur permet d’effectuer une bonne isolation moyennant un cout presque dérisoire et de profiter d’un confort thermique optimal. Il faut juste s’assurer de répondre aux conditions et faire sa demande à temps pour en bénéficier.

L’isolation thermique des toitures a une portée économique très grande. Mais avant de s’y lancer, il est préférable d’étudier tous les paramètres s’y rapportant. Aussi serait-il judicieux de faire appel à un professionnel pour un travail de bonne qualité.