L’espace disponible dans votre maison ne vous suffit plus et vous désirez l’agrandir ? L’extension verticale est une des options avantageuses qui sont à votre portée. Quels types de travaux pouvez-vous faire avec une extension verticale ? Quelles sont les démarches à mener avant de démarrer les travaux ? Découvrez tout dans cet article.

Que peut-on faire avec une extension verticale ?

L’extension verticale désigne les travaux visant à agrandir la surface d’une construction en la surélevant. C’est une solution très pratique, notamment lorsque vous n’avez pas assez d’espace sur votre terrain pour effectuer une extension horizontale.

Selon les caractéristiques techniques de votre bien immobilier, les travaux d’extension verticale peuvent comprendre :

Dans les deux cas, l’extension vous permet de gagner de l’espace supplémentaire. Mais elle permet également à votre maison de prendre de la valeur (dans l’hypothèse d’une éventuelle mise en vente).

Si vous désirez construire un nouvel étage sur votre maison actuelle, et que vous recherchez un accompagnement d’expert, le site La Maison Saint-Gobain vous sera utile. En plus d’y obtenir des conseils pratiques, vous pourrez également prendre contact avec des professionnels directement à partir du site.

extension verticale construction

Les précautions et les démarches nécessaires pour une extension verticale

La surélévation d’une maison suppose que la fondation et les murs en place devront supporter d’importantes charges supplémentaires. Il est donc capital de procéder au préalable à un audit technique afin de juger de la faisabilité du projet.

Audit et PLU

Cet audit, qui doit être réalisé par un professionnel, permet de savoir avec précision dans quelle mesure il est possible de procéder à la création de nouvelles pièces en hauteur. Par exemple, si l’audit révèle que les murs en place ne sont pas assez solides pour recevoir un étage, le professionnel pourra préconiser leur consolidation avant le démarrage des travaux.

Cette étude de faisabilité peut également vous orienter dans le choix des matériaux de construction à utiliser.

Une autre démarche nécessaire est relative aux règles d’urbanisme en vigueur. Avant de procéder à une quelconque extension verticale, vous devez consulter le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de votre commune afin de connaître les conditions à respecter. Vous pouvez l’obtenir à la mairie. Les conditions peuvent être relatives à la hauteur maximale à ne pas excéder pour la construction, aux matériaux et même aux coloris à utiliser.

L’autorisation de construire

De plus, vous avez nécessairement besoin d’un permis de construire pour procéder à l’extension de votre maison si la surface à bâtir excède les 40 mètres carrés (20 mètres carrés en zone rurale). En dessous de cette limite, il vous faudra tout simplement transmettre une demande de travaux à la mairie.

Que retenir ? L’extension verticale est un moyen très pratique de gagner de l’espace à l’intérieur d’une maison. Avant de la réaliser, veiller à ce que votre projet soit en adéquation avec le plan local d’urbanisme de votre commune. Faites appel à des professionnels. N’oubliez pas également de réaliser l’audit technique de votre maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *