Qu’est-ce qu’un chéneau ?

Un chéneau est une canalisation permettant de collecter et d’évacuer les eaux pluviales vers les gargouilles ou gouttières. Dans l’imagerie populaire, le chéneau est très souvent confondu à la gouttière. Explications.

Le chéneau peut être situé sur une partie du mur ou contre tout le mur, facilitant ainsi l’évacuation des eaux de pluie vers un ou plusieurs tuyaux de descente. Le chéneau au fil des années a subit plusieurs modifications concernant le matériau qui le constitue, si autrefois il était principalement fait en terre cuite ou en bois parsemé de plomb, de nos jours, il est fait en PVC, cuivre ou aluminium. Le chéneau est utilisé dans tout style de maisons et il sert principalement à évacuer les eaux pluviales de manière propre et efficace. Il permet ainsi entre autre moyens, de lutter efficacement contre les problèmes d’humidité. Le chéneau fait partie du système d’évacuation d’eau de la toiture qui est généralement relié aux égouts où se déversent toutes les eaux pluviales évacuées. Ce dispositif est un élément important de ce circuit d’évacuation d’eau et donc le choix du chéneau doit répondre à plusieurs critères et son installation doit être faite par un professionnel afin d’éviter tout risque d’infiltration d’eau de pluie et de toit qui fuit.

Fonctions

Le chéneau, en permettant de recueillir et d’évacuer les eaux de pluie vers les gouttières, contribue à lutter efficacement contre les problèmes d’infiltration d’eau à travers le toit. Certains facteurs qui sont de nature à ternir et à dégrader l’état de la maison tels que l’humidité, l’apparition des odeurs désagréables dans la maison, l’apparition des champignons et des moisissures sur les murs extérieurs et intérieurs de la maison, sont la résultante de l’infiltration d’eau. L’étanchéité d’une maison est donc assurée par la construction d’un chéneau étanche qui aura les propriétés d’évacuer les eaux de pluie sans qu’il n’y ait de fuite. Ceci permettra de prévenir les risques d’infiltration d’eau ainsi que toutes les conséquences qui pourraient en découler. Le chéneau tout en ayant une fonctionnalité nécessaire pour la protection de la maison contre l’infiltration des eaux pluviales par le toit, reste également un élément de finition de la toiture.

Caractéristiques

Le chéneau reçoit et écoule les eaux pluviales vers une gouttière. Il est en permanence soumit aux chocs des intempéries. C’est d’ailleurs pour résister à ces intempéries que le chéneau se caractérise principalement par la qualité du matériau qui le constitue. Un chéneau constitué d’un matériau inoxydable par exemple résistera mieux aux intempéries et durera très longtemps. Il se caractérise également par sa forme (formes carrées, formes demi-rondes, etc.). D’autres paramètres devront également être pris en compte pour caractériser un chéneau :

  • La capacité d’évacuation d’eau du chéneau : Ce critère est nécessaire car plus le chéneau peut évacuer de grandes quantités d’eaux pluviales, plus les risques d’infiltrations seront réduits et donc plus le chéneau est efficace.
  • L’étanchéité du chéneau : Un chéneau bien étanche protège la maison des risques d’infiltration d’eau par le toit et réduit ainsi les risques d’humidité.

Installation

Il est important de préciser que l’installation d’un chéneau impose d’avoir un matériel spécifique et adaptée ainsi qu’une compétence avertie car c’est un travail technique et délicat qui permet de protéger la maison contre les risques d’infiltration d’eau par le toit. Une expertise avérée est donc conseillée pour une bonne installation. Le chéneau s’installe sur le bas d’une partie du mur afin qu’il puisse mieux recueillir et évacuer les eaux de pluie. Il est rattaché à un fond de gouttière situé de part et d’autre des extrémités et relié entre elles par un tuyau vertical permettant d’évacuer les eaux pluviales. Pour éviter les fuites d’eau ou les risques d’infiltration en plus de son étanchéité, le chéneau doit avoir les mêmes dimensions que le pan de la toiture. C’est un élément du système d’évacuation d’eau du toit et donc son installation doit être bien effectuée pour qu’il joue pleinement son rôle. Ce système peut être installé selon deux processus. Il peut être posé en prenant appui sur l’ensemble des piliers du bâtiment, en support solidifié ou non, de largeur réduite ou non. Le chéneau peut être encaissé c’est-à-dire situé soit entre deux pans, soit entre un pan et un mur.

Cas du chéneau en zinc

Le chéneau en zinc est très prisé car le zinc est inoxydable et il a une durée de vie pouvant dépasser les 30 ans. Il résiste mieux aux intempéries et cette caractéristique est importante dans le choix du chéneau. Il a des formes diverses et variées, arrondies ou standards permettant d’offrir une large gamme de choix et de possibilités. Le chéneau en zinc s’installe à un tuyau en descente qui assure l’écoulement des eaux de pluies vers les égouts ou les fossés. Tous les éléments constitutifs du système d’évacuation des eaux de pluies sont soudés entre eux pour éviter une éventuelle fuite d’eau lors de l’évacuation des eaux de pluie. Le chéneau est fixé sur des bandeaux permettant la fixation des gouttières. Un mécanisme permettant de maintenir cet ensemble est installé toutes les 50 cm au niveau des chevrons. Le chéneau en zinc s’installe le long d’une pente partant du fond de la gouttière jusqu’au tuyau de descente qui est installé dans un angle du mur.

Les dimensions d’un chéneau en zinc sont définies en fonction de la quantité d’eau de pluie à évacuer. La largeur du chéneau est importante pour éviter une éventuelle fuite d’eau de pluie et aussi permettre une grande évacuation d’eaux pluviales. La largeur du chéneau à plat, encore appelée « développé », est proportionnelle à la toiture et à la descente de la gouttière. Pour exemple, un chéneau de développé 330 mm se combine parfaitement avec un pan d’une toiture supérieure à 80 m2 et une descente de 100 mm. Les chéneaux en zinc sont généralement disponibles en longueur de 2 m et 4 m et ils sont accessibles chez tous les distributeurs spécialisés dans le secteur du bâtiment à un prix relativement abordables en fonction de la forme et de la fabrication du chéneau.

Les dimensions du chéneau doivent correspondre à la surface du pan de la toiture pour une évacuation des eaux pluviales plus efficace.

Voir la définition sur Wikipedia.