Comment détecter un toit qui fuit ?

Vous êtes en train de profiter du plein été. Soudain, le ciel s’assombrit les nuages s’amoncèlent et un orage arrive.  Vous pensez être à l’abri dans votre maison… Déception ! Votre plafond goutte abondamment à cause de votre toit qui fuit. Il n’est pas facile de remarquer des fuites de toiture ou de toiture terrasse. C’est pourquoi on les appelle « dévastateurs silencieux ». La plupart du temps, une fuite ne devient visible que lorsqu’elle laisse transparaître des dégâts : la moisissure, les infiltrations d’eau de pluie, la détérioration des plafonds.

S’il l’on peut distinguer les causes d’un toit qui fuit, il faudrait dire qu’il existe deux grands types de fuites de toit. Les fuites visibles, qui s’identifient très facilement depuis l’extérieur, et les fuites plus subtiles qui ont une origine intérieure. Entre ces deux, il n’est pas nécessaire d’être un couvreur professionnel pour savoir détecter les fuites d’une toiture. C’est pourquoi, même si l’on fait appel à un spécialiste de la toiture quelques fois par an, il n’est pas interdit de vérifier soi-même par des gestes simples et faciles. Il serait très sage de ne pas toujours attendre de voir les conséquences, mais de s’attaquer plutôt à la cause. Comment donc détecter un toit qui fuit ? Nous vous livrons des astuces exclusives.

Éprouver la durabilité des tuiles

Parlons de l’extérieur, en inspectant les tuiles. Les causes courantes de fuites de toit sont dues à l’état des tuiles. Il arrive que certaines tuiles soient fissurées, peut-être à cause de leur durée de vie, ou bien des effets du soleil qui les font craquer. Les toits de plus de 30 ans d’âge ne résistent plus aux intempéries. Etant constamment à l’épreuve du climat, les tuiles développent une certaine fragilité qui peut les rendre perméables. Ainsi, bien qu’intacts l’on peut avoir des tuiles de toit et des étanchéité de toit terrasse qui fuient. Dans ce cas, pour détecter efficacement si votre toit fuit, il vous suffit de regarder le dessous des tuiles à travers les combles, particulièrement en saison pluvieuse. Au cas où vous disposez d’un écran de sous toiture, dit pare-vapeur, faites plus d’effort physique, en grimpant sur le toit pour voir plus clairement si une tuile est fissurée ou simplement déboîtée de son logement.

Effectuer un test d’eau

En saison sèche, faites de temps en temps un test d’eau. En fait, un test d’eau c’est une technique très connue. Il faut qu’une personne monte sur le toit avec une source d’eau (un tuyau plus précisément) et en verse sur le toit. Pendant ce temps, une autre personne reste à l’intérieur, sous la charpente, avec un seau d’eau pour regarder si l’eau s’écoule quelque part. C’est une astuce sûre et efficace.

Vérifier si les tuiles sont déplacées

Un toit qui fuit peut être causé par des  tuiles ont bougé. En effet, les animaux errant la nuit déplacent parfois les tuiles lors de leurs balades. Il y a aussi de violents vents qui sont à l’origine de ce déplacement involontaire. Il est nécessaire de constamment vérifier l’état des tuiles (après un grand orage par exemple) et les replacer au besoin, par l’extérieur.

Evaluez l’état de la gouttière

Toujours dans le but de repérer une fuite, vérifier la gouttière est un autre geste important. Les déchets et autres détails qui s’incrustent dans les tuyaux peuvent créer des fissures et provoquer des fuites. Il arrive aussi que lorsque la gouttière est bouchée, l’eau ne s’écoule pas facilement vers le sol. Ainsi, elle se crée un passage sur les ardoises du toit, pour finalement s’introduire dans la maison. Si la gouttière n’est  pas constamment vide, elle risque de favoriser une infiltration de l’eau de pluie, qui ne sera pas visible au premier regard.

Considérez l’étanchéité de la pente du toit

Si vous avez une maison neuve, un autre geste pour examiner un toit qui fuit est de faire contrôler l’étanchéité sous-toiture. Selon le type de vos tuiles et l’angle de la pente de votre toit, il y a des techniques d’étanchéité spécifique à mettre en oeuvre . En effet, les deux doivent parfaitement s’épouser l’un l’autre, afin d’empêcher une quelconque infiltration. Si ce n’est pas les cas, c’est que la pente du toit ne facilite pas le drainage des eaux vers les gouttières. Par conséquent, il sera fort probable qu’il se forme des eaux stagnantes et que votre toit laisse pénétrer ces eaux tôt ou tard.

Le cas particulier du toit terrasse

Le toit terrasse est une toiture spécifique dont la pente est nulle. De ce fait, les écoulements d’eau de pluie ne sont font pas immédiatement. il est nécessaire de prévoir des pentes légères lors de la construction de la chape de béton qui devra constituer le toit en terrasse. Une excellente étanchéité chimique hydrofuge et mécanique devra également être déployée pour assurer une parfaite isolation de l’ensemble. Enfin, des canalisations d’évacuations seront aussi indispensables. (Comment réparer une fuite de toit-terrasse ?)

Examinez soigneusement des raccords des fenêtres

Depuis l’intérieur, vous pouvez également détecter un toit qui fuit. Par exemple, pensez à examiner les joints de fenêtres du toit. Si vous aimez bien que la lumière du jour reflète dans votre maison, c’est que vous avez sans doute opté pour construire une lucarne ou des châssis de toit. A coté du grand avantage qu’ont ces fenêtres, il y a un gros inconvénient : elles peuvent faciliter l’infiltration des eaux. Les fenêtres de toit sont maintenues par un plâtre qui cède au contact de l’eau. Pour éviter des surprises désagréables, le fait de  jeter un regard attentif sur les joints de ces fenêtres peut aider à détecter les éventuelles sources d’infiltration de votre toit. Au cas où les joints ont des dommages, réparer immédiatement, car bien que minimes, ils peuvent rendre votre toit pénétrable. La réfection d’un joint ne coûte rien par rapport aux dégâts qu’il peut occasionner.

Procédez à une inspection plus approfondie

Si vous avez  fait toutes ces choses, et que pourtant vous ne voyez toujours pas l’origine de la fuite, que faire ? Effectivement il y a des fuites de toit très malignes, qui ne se dévoilent pas en faisant de simples vérifications de routine. C’est pourquoi, en pareil cas, n’hésitez pas à détuiler la partie que vous soupçonnez ; ceci permettra de contrôler l’intérieur même dans les moindres détails, jusqu’à ce que vous trouviez le problème.  L’on compte aussi parmi les causes à vérifier pour détecter un toit qui fuit l’obstruction des tuiles par des champignons ou des mousses. Ces plantes qui poussent très souvent entre les tuiles et les noues de tuiles, rongent celles-ci créent des infiltrations qui s’aggravent avec le temps. Il faudrait donc de temps en temps nettoyer votre toiture en la débarrassant des mousses et des champignons. En le faisant, on peut dénicher le problème avant qu’il ne soit trop tard. Ne faite jamais appel à ces personnes qui viennent frapper à votre porte et vous propose de nettoyer votre toiture en 2 heures avec un produit miracle. Ce produit est souvent composé d’eau de javel, ce qui a pour conséquence de rendre les tuiles poreuses.

Attention, le démoussage de toiture en amiante demande des précautions particulières.

Pour en savoir plus sur l’entretien de votre toiture, cliquez ici.

Avant la rénovation de toiture, il y a la vérification

Bref, comme vous le voyez, avant d’arriver à une réfection de toiture, sous garantie décennale ou pas, il y a de l’entretien courant à faire. Une maison évolue dans le temps, sa toiture également ! Adoptez donc la bonne fréquence pour entretenir une toiture ! Une inspection de toiture réalisée régulièrement vous évitera de nombreux problèmes.