Le désamiantage est une tâche très technique à réaliser et qui requiert un respect strict de diverses étapes spécifiques. Pour retirer l’amiante d’un lieu, il est indispensable de suivre une procédure bien règlementée pour des chantiers ou des locaux propres. Les diverses techniques de désamiantage doivent être maîtrisées, et le professionnel en charge du désamiantage d’un chantier doit observer la règlementation en vigueur dans le détail.

Les techniques de désamiantage

La première étape consiste en la validation des procédures administratives par les autorités compétentes. C’est la phase préalable aux travaux, ces derniers devant être sécurisés de façon maximale. Le personnel intervenant pour enlever l’amiante doit être parfaitement formé pour répondre aux exigences de cette tâche. On distingue d’abord la mise en sécurité des lieux, la localisation des matériaux contenant de l’amiante (MCA) et leur retrait, les contrôles et l’évacuation des déchets.

Le dépoussiérage

La mise en sécurité du chantier duquel il faut retirer l’amiante se fait sur la base d’un plan de retrait préalablement établi par les experts. Après cette étape, il faut :
  • réaliser des travaux de dépoussiérage à la surface des différents locaux identifiés comme contenant de l’amiante.
  • prendre des précautions afin d’éviter tout transfert entre les éléments contaminés et ceux qui ne le sont pas.

Par ailleurs, un démontage de tous les éléments du bâtiment qui ne sont pas en contact avec l’amiante doit aussi être effectué pour qu’ils soient déplacés.

Le confinement

Les locaux sont rendus étanches par le moyen de méthodes précises. Il s’agit ici d’éviter l’inhalation de l’amiante qui se répandra dans l’air pendant les procédures de désamiantage. Il faut ensuite tester l’étanchéité des locaux. Cela peut se faire en introduisant de la fumée dans les locaux à désamianter : des locaux bien étanches ne laissent pas s’échapper la fumée. Le personnel participant à cet exercice est équipé en conséquence (système respiratoire à ventilation, gants, masques, etc.).

Retirer l’amiante

Le démantèlement consiste en l’enlèvement même de l’amiante. Pendant cette étape cruciale, on procède tout d’abord en enlevant les matériaux qui contiennent de l’amiante. Les fibres d’amiante de ces matériaux sont ensuite arrachées délicatement par une technique de désamiantage éprouvée appelée «  humide  » : il s’agit d’éviter leur libération dans l’air. Les matériaux sont ensuite nettoyés et aspirés.

Une étape à ne pas négliger dans les procédures de désamiantage : les contrôles

Après le démantèlement, un contrôle visuel des plus rigoureux est ensuite réalisé pour vérifier le travail. On mesure aussi le taux de fibres d’amiante présent dans l’air. Puis, un nouveau contrôle est ensuite effectué 48 h après, avant de mettre un terme au confinement des locaux.

Élimination des différents déchets

C’est ici la dernière phase des procédures de désamiantage : il faut éliminer les déchets contenant l’amiante. On les achemine vers un site spécialisé pour leur destruction complète. C’est en fait une étape obligatoire qui doit être réalisée par des professionnels. Tout propriétaire ne se soumettant pas à cette procédure peut subir des sanctions légales. Le propriétaire s’étant acquitté de cette obligation se munira d’un certificat délivré par le site en charge du traitement des déchets afin de prouver que les travaux de destruction de l’amiante ont été effectués.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *